Incidents Bastia – OM : beaucoup de bruit pour pas grand chose

Comme chaque saison, les derbys opposants le SC Bastia à Nice ou à Marseille sont particulièrement chauds, que ce soit en Corse ou ailleurs (les Marseillais avaient attaqué les cars des supporters du SC Bastia la saison dernière, les niçois il y a 3 ans avaient accueillis les bastiais sortant du ferry, avec armes et une bagarre générale avait éclatée malgré une présence policière dans chacun des cas).

Hier soir, les grands médias nationaux, qui pour la plupart n’étaient représentés à Furiani ont avancé des incidents gravissimes obligeant la Ligue de Football Professionnel à réagir via son président Frédéric Thiriez et même, chose rarissime, le gouvernement !

Les informations donnaient 44 CRS et gendarmes mobile blessés. Un chiffre qui finalement est largement revu à la baisse au fil du temps puisqu’il n’y a pas eu de “violences directes” de supporters bastiais envers les forces de l’ordre. En effet, à l’arrivée des bus de supporters de Marseille, une trentaine de bastiais ont insulté, tenté de passer le barrage dressé par les CRS et fait explosés des bombes agricoles (gros pétards). Ces explosions ont provoqué…des acouphènes chez les forces de l’ordre. Au lieu de 44 blessés, seul 8 ont demandé à leur hiérarchie d’être admis à l’hôpital, ces derniers ont tous quittés l’hôpital après une simple consultation.

Le SC Bastia s’est défendu dans un communiqué de ne pas être responsable de ces incidents et de ce qu’il se passait à l’extérieur du stade Armand-Cesari conformément à la réunion de sécurité ayant eu lieu en début de semaine avec le Préfet de Haute-Corse : “Organisateur de la rencontre Bastia-OM, le SCB a respecté à la lettre les mesures qui avaient été déterminées lors des réunions préalables de sécurité placées sous l’égide du Préfet de Haute-Corse. La sécurisation et le départ du bus des joueurs marseillais se sont effectués comme cela était prévu, tandis que le match s’est disputé de l’avis général dans un excellent état d’esprit sportif et sans le moindre fait notable. Bien qu’il ne soit en aucune façon tenu par les règlements en vigueur d’intervenir pour assurer le maintien de l’ordre sur la voie publique, notre club est une nouvelle fois allé au-delà de ses obligations en la matière. Les incidents qui auraient pu être constatés notamment lors de l’après-match et que le club déplore, se sont déroulés en dehors du périmètre du stade et ne sauraient en aucune façon engager la responsabilité du SC Bastia.”

Ces incidents sont regrettables dans la mesure où ils s’étaient déjà produits lors de l’arrivée du car du PSG lors de la saison 2012-2013. Les auteurs des bousculades et jets de bombes agricoles filmés et photographiés devraient être interpellés et auditionnés dans les prochains jours.

Laisser un commentaire