1 année ago
23478 Vues
10 7

Le SC Bastia tient des images accablantes pour l’Olympique Lyonnais

Le match de la 33e journée de Ligue 1 dimanche entre Bastia et Lyon, a été entaché de plusieurs bagarres. La première a eu lieu lors de l’échauffement des joueurs. La seconde bagarre a eu lieu à la mi-temps. C’est suite à cette deuxième bagarre, qui a vu également des violences de stadiers envers des joueurs qu’a été décidé l’arrêt de la rencontre, sur le score anecdotique de 0-0.

Suite à ces scènes incroyables, de nombreuses personnes ont diffusé sur les réseaux sociaux des vidéos et des photos des évènements. Jusque là rien d’exceptionnel puisque la rencontre était retransmise par la chaîne BeInSport. Mais c’est d’autres vidéos, provenant directement de spectateurs du match, en tribune, qui mettent sérieusement en danger des joueurs de l’Olympique Lyonnais.

Tout d’abord, à l’échauffement de l’Olympique Lyonnais, les gardiens de but Anthony Lopes et Mathieu Gorgelin, assistés de Joël Bats, sont mis en cause sur plusieurs faits. Ces derniers sont filmés entrain d’insulter les supporters bastiais présents en tribune Est et de leur faire des signes afin qu’ils viennent sur le terrain. On semble même voir Anthony Lopes dire clairement “Venez bandes d’enculés” en direction du groupe d’ultras “Bastia 1905”. Ce n’est pas tout, puisque les gardiens de but ont été rejoint par plusieurs joueurs, dont Memphis Depay et Jordan Ferri à la fin de l’échauffement. Il n’existe pas de vidéo publique de ces faits à l’heure actuelle mais des joueurs Lyonnais se seraient amusés à viser les visages des supporters bastiais présents en haut des grillages. C’est cet événement qui a fait qu’une quarantaine de supporters ont basculé côté pelouse pour en découdre avec les auteurs. On y voit encore des dégagements de ballons des supporters bastiais vers les joueurs Lyonnais qui insultent les bastiais et également un coup donné par Jordan Ferri à l’un supporter qui a été déclencheur d’autres cas de violences.

Les joueurs Lyonnais ont ensuite quitté la pelouse, protégés par les stadiers bastiais et ont rejoint leur vestiaire à l’intérieur duquel la décision a été prise de ne pas reprendre le match. Après presque 30 minutes de négociations, les délégués de la LFP ont obligé les Lyonnais à faire retour sur la pelouse, ce qui était inconcevable côté Lyonnais, qui s’y sont opposés pendant quinze minutes encore…

De retour sur le terrain, la première mi-temps s’est déroulé sans problème. Ce n’est qu’une fois la mi-temps sifflé qu’un nouveau fait vient voir le jour. Il s’agit de mots échangés entre Anthony Lopes le gardien Lyonnais et Anthony Agostini, directeur de la sécurité du SC Bastia. Alors que Lopes rentre vers le vestiaire, Agostini lui parle d’une manière qui semble être courtoise car il lève ses deux mains en signe de neutralité. On y voit Lopes repousser des deux mains le directeur de la sécurité qui comprend que la situation est hors de contrôle et s’écarte. Il est amené au vestiaire par Jean-Louis Leca qui lui reproche d’avoir parlé inutilement et envenimé la situation. C’est maintenant que la scène va révéler des faits incroyables : un joueur Lyonnais qui porte un dossard jaune de remplaçant va frapper un stadier qui est absolument innocent dans l’histoire. En voyant son collègue agressé, un autre stadier va s’en prendre au joueur incriminé en tentant de lui donner un coup de pied, qui frôlera le joueur Lyonnais. Tout va être fait ensuite pour que les cameramans ne filment plus cette scène surréaliste. Par deux fois, deux lyonnais vont taper dans différentes caméras, pendant qu’au milieu d’une mélée, d’autres coups gratuit vont être échangés, ce qui scellera l’arrêt total du match.

L’Olympique Lyonnais a visiblement eu ce qu’il était venu chercher…



Club(s) :
Bastia · Lyon

Comments to Le SC Bastia tient des images accablantes pour l’Olympique Lyonnais

Menu Title