3 années ago
1931 Vues
2 0

Bielsa : finalement c’est nul !

Pour son baptême du feu en Ligue 1 hier soir à Bastia, l’entraîneur marseillais Marcelo Bielsa a montré d’incroyables faiblesses. Un pied de nez à tous les journalistes qui l’encensaient depuis 3 semaines sur des performances acquises en match amicaux. Les caméras de télévision scrutaient les moindres détails de l’entraîneur pendant ce Bastia – Marseille : Bielsa a froid, il met sa veste ; Bielsa s’accroupit dans sa zone technique ; Bielsa va s’asseoir ; Bielsa donne des consignes aux joueurs ; Bielsa parle à son adjoint… On a cru un temps que Dieu entraînait l’OM.

Les dix premières minutes de la rencontre ont montré des Marseillais complètement amorphes, pas encore dans le match et l’ouverture du score dès la 9e minute par le bastiais Christopher Maboulou a eu le mérite de les réveiller. Gignac remettait dans la minute qui suivait les deux équipes à égalité d’une tête puissante, hors de portée d’Aréola.

La physionomie de la partie changeait alors. Marseille construisait enfin le jeuet dominait dans tous les domaines une équipe corse abattue. Cinq minutes plus tard, une frappe de Thauvin déviée dans ses propres buts par Romaric permettait à Marseille de prendre l’avantage et d’enfoncer une équipe bastiaise qui semblait déjà résignée.

Après la pause, Bielsa faisait sortir le jeune défenseur Sparagna, pourtant très bon pendant la première période et faisait rentrer Lucas Mendes. La mi-temps avait redonné du peps aux corses et les débats s’équilibraient dans cette seconde période. Bielsa effectuait tôt dans la partie son second changement en remplaçant Alessandrini par Ayew. La chance souriait ensuite aux Olympiens. Grâce à une main dans la surface de Sébastien Squillaci, Lionel Jaffredo désignait le point de penalty. Une offrande pour Gignac qui s’en chargeait et aggravait le score à 3-1. Le break était donc fait et les Marseillais n’avaient plu qu’à gérer leur avance.

Malheureusement, seulement 5 minutes plus tard un penalty provoqué bêtement par Benjamin Mendy (faute sur un Maboulou alors dos au but) et transformé par Junior Tallo remettait Bastia dans la partie.

Incapable de faire le moindre changement tactique puisque Bielsa avait déjà sorti un milieu de terrain pour un attaquant, Marseille reculait sur les assauts bastiais et ce qui devait arriver, arriva ! Maboulou égalisait pour les corses dans un stade en folie suite à des dégagements marseillais manqués. La fatigue se faisait ensuite sentir et le rythme redescendait. L’apport en attaque de Michy Batshuayi ne changeait rien au résultat, les deux équipes se quittaient donc sur un spectaculaire 3-3.



Club(s) :
Bastia · Marseille
Menu Title